Dans de nombreux pays, les écoles restent fermées et la table du dîner sert désormais de bureau d’école. Cette crise nous a donné à tous un nouveau respect pour le travail que font les enseignants, mais elle nous a aussi offert un moment extraordinaire pour briser les contraintes de l’apprentissage en classe.

Bien que l’on se soit beaucoup intéressé aux outils et ressources numériques pour aider les parents à soutenir l’apprentissage, nous ne devons pas négliger l’outil de précision le plus souple et le plus pratique dont nous disposons : la parole.

 

Apprendre par la parole

Voici quelques conseils pour aider votre enfant à apprendre par la parole.

Prenez votre temps : Il n’y a désormais plus d’urgence à respecter une date limite ou un horaire arbitraire. Les enseignants doivent souvent presser les élèves et les faire passer à la prochaine activité prévue. Alors que nous, adultes, nous plaignons souvent que les enfants ont des capacités de concentration limitées, en fait, c’est souvent nous qui sommes agités et qui voulons passer à autre chose. Laissez votre enfant rester à la tâche jusqu’à ce qu’il ait terminé.

Poser des questions : Les enseignants posent souvent des « pseudo » questions dont ils connaissent déjà la réponse afin de vérifier la compréhension et l’attention des élèves. Une fois que l’enseignant obtient la réponse souhaitée, toute la classe peut passer à autre chose en supposant que tous les autres sont sur la même longueur d’onde. Encore une fois, les enseignants ont dû développer cela pour gérer le ratio élève-enseignant.

Mais à la maison, ces questions peuvent être utilisées pour vérifier et explorer la compréhension de chaque enfant. Mieux encore, des invites telles que  » parle-moi de…  » et  » pense à voix haute  » peuvent inviter à des réponses plus longues et plus réfléchies.

Laissez-leur le temps de réfléchir : En classe, la pression du temps peut priver les élèves du temps de réfléchir à leurs réponses. À la maison, nous pouvons donner à la réflexion le temps dont elle a besoin. Il est très tentant, en tant qu’adulte agité, d’interrompre le temps de réflexion avec de nouvelles versions plus complexes de la même question, mais essayez de résister à cette envie. Si vous devez demander à nouveau, ne changez pas la question, répétez-la simplement – puis laissez la réflexion se faire.

Discuter ensemble : Dans la pression de la classe, les élèves posent rarement des questions sur le contenu du programme. Vous pouvez renverser ce schéma. Si le matériel scolaire suggère un sujet, commencez alors par une discussion partagée sur les questions auxquelles vous aimeriez tous deux répondre sur ce sujet. Notez ces questions, puis discutez de la façon dont vous pourriez aborder chaque question.

 

Gardez les enfants impliqués

Lire à voix haute : Nous avons tendance à associer la lecture scolaire aux élèves qui lisent des textes à voix haute. Profitez plutôt de ce huis clos pour lire à haute voix à votre enfant. Prenez un livre qui dépasse un peu leurs capacités, et arrêtez-vous après chaque chapitre pour réfléchir à ce qui s’est passé – et à ce qui pourrait se passer ensuite.

Peut-on alterner la lecture de paragraphes à haute voix l’un à l’autre, en imitant les voix des personnages pour le plaisir. Glissez une erreur absurde occasionnelle pour vérifier que votre co-lecteur suit de près. Lorsque la grande sœur, le grand frère ou une autre personne qui s’occupe de l’enfant arrive, demandez à votre co-lecteur de les tenir au courant de l’histoire pendant que vous prenez une tasse de thé. Vous pouvez les soutenir avec  » et quand… ? « 

Utiliser votre propre langue : Les enseignants ont tendance à parler la langue officielle d’enseignement, mais il peut s’agir de la deuxième langue de votre enfant, ou d’un dialecte qui n’est pas utilisé à la maison. Le bilinguisme est un atout précieux, pas un obstacle. Ce moment est une excellente occasion pour vous et votre enfant d’utiliser votre langue familiale commune pour explorer et enrichir leur apprentissage scolaire.

Encourager les enfants à s’exprimer : Certains d’entre nous ont été éduqués à une époque où les enfants étaient censés être vus et non entendus. Aujourd’hui, la parole interactive est considérée comme un indicateur d’apprentissage actif et un élément important de la construction des connaissances. La parole est un outil extraordinaire pour donner du sens et construire des relations.

La parole enrichie ne coûte rien, et vous pouvez commencer immédiatement. Si les écoles reprennent sous des arrangements socialement distants, nous pouvons nous attendre à ce que le parler dans les salles de classe devienne plus contraignant. Nos interactions différemment texturées à la maison peuvent continuer à fournir un contraste avec le discours des enseignants.