L’immobilier est l’un des meilleurs investissements de la planète car vous n’avez pas besoin de beaucoup d’expertise. Tout le monde a un ami qui a retourné une propriété et fait fortune, et vous voulez faire de même. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez le faire si vous avez la bonne propriété, mais la mauvaise nouvelle, c’est qu’il y a des problèmes juridiques. Oui, traiter les questions juridiques est une partie importante de l’investissement, et c’est un élément qui est souvent négligé. Mais vous le négligez à vos risques et périls, car cela peut faire la différence entre un portefeuille rentable et un portefeuille désastreux.

 

1. Le titre

Le titre est la partie la plus facile si vous êtes l’unique investisseur. Tout ce que vous avez à faire est de le mettre à votre nom et vous êtes prêt à partir. Tant que vous n’avez pas de mauvais crédit ou que vous ne devez pas d’argent. Les problèmes surviennent lorsqu’il y a plus d’une personne impliquée. Les investisseurs novices se lancent souvent avec un partenaire parce qu’il est plus facile de réunir les fonds. Si vous vous trouvez dans cette situation, vous devez envisager des titres, de la survivance à la location, par entièreté, en fonction de votre relation. L’un des meilleurs titres est le locataire en commun, car vous pouvez tous deux vendre votre part de l’investissement sans l’autorisation du partenaire.

 

2. Responsabilité de la propriété

La responsabilité de la propriété peut vous affecter de plusieurs façons différentes. La première façon se présente lorsque vous achetez la propriété. Dans la plupart des cas, le vendeur doit vous avertir de tout problème lié à la propriété qui pourrait affecter votre investissement. Ainsi, si le toit est sur le point de s’effondrer, il ne peut pas, en toute conscience, vous cacher cette information. Vous pourriez le poursuivre. Cela s’applique également lorsque vous vendez le bien. Si vous essayez de dissimuler un problème, selon l’endroit où vous vivez, vous pourriez avoir à engager un bon avocat.

 

3. Litiges contractuels

Ce n’est pas parce que vous avez un contrat que vous êtes sorti d’affaire. Les contrats sont souvent contestés pour un certain nombre de raisons, et vous devez être prêt. Il se peut même que vous souhaitiez le contester vous-même parce que le libellé est trop vague ou que vous n’avez pas fait assez attention au départ. Évidemment, vous ne voulez pas d’un mauvais accord, et vous devez donc faire de votre mieux pour couvrir toutes les bases dès le début. Les passerelles comme Triple Net vous aideront à trouver les informations dont vous avez besoin pour que la situation ne s’aggrave pas. La recherche est votre amie, et vous avez besoin d’amis si vous voulez un contrat solide.

 

4. Droit d’accès

Le droit d’accès est l’un des litiges les plus courants car les lignes de démarcation sont complexes. Et quand elles ne sont pas complexes, elles sont ignorées. Avant de faire un investissement, vous devez savoir ce qui est à vous et ce qui ne l’est pas. Que faire si vous voulez ajouter à la propriété pour gagner plus d’argent mais que vous êtes limité ? Ce n’est peut-être pas la fin du monde, mais c’est un problème et un problème qui vous coûtera beaucoup d’argent.

Lorsque vous achetez votre première propriété, il y a des tonnes de questions juridiques à considérer. Par exemple, la sécurité des biens vacants est très importante lorsque vous avez une famille, juste au cas où le pire arriverait, vous êtes préparé. Votre investissement a plus de chances de réussir si vous faites tout dans les règles. Garder ces conseils à l’esprit vous aidera à le faire !