Suivez-nous

Les différentes missions du DPO pour assurer la conformité des RGPD

Sommaires

Le 25 mai 2018, le RGPD, ou Règlement Général sur la Protection des Données, est une réglementation européenne entrée en vigueur. Il souhaite renforcer la protection des données personnelles des citoyens européens en imposant des règles strictes aux entreprises et organisations qui traitent des données. Il prescrit des obligations claires en matière de collecte, de traitement et de stockage des données personnelles. Le règlement prévoit des sanctions sévères pour non-respect des règles. Il renforce également les droits des personnes concernées, notamment le droit d’accès, le droit de rectification, le droit d’opposition et le droit à l’oubli. 

 

Rôle clé du DPO

 

Le DPO, ou Délégué à la Protection des Données, est chargé d’assurer la protection des données personnelles au sein de l’entreprise, et de veiller à ce que celle-ci respecte les règles ordonnées par le RGPD. La certification dpo joue un rôle important dans le contexte du RGPD. En effet, elle admet aux organisations de démontrer qu’elles ont mis en place des mesures efficaces pour se conformer au règlement. Lorsqu’une organisation engage un DPO certifié, elle est sûre que la personne désignée dispose des connaissances et des compétences nécessaires pour assurer la conformité de l’organisation aux exigences du RGPD.

 

Formation DPO : une clé pour la conformité au RGPD

Pour garantir la conformité avec la réglementation, vous devez désigner un Délégué à la Protection des Données (DPO) chargé de veiller à la protection des données personnelles au sein de l’entreprise. Pour remplir cette mission complexe, le DPO doit suivre une formation approfondie sur les différents aspects du RGPD. Cette formation développera ses compétences et savoir-faire pour remplir efficacement la mission de DPO. 

 

Les missions du DPO 

  • attester la conformité de l’entreprise avec le RGPD ;
  • sensibiliser les employés et la direction aux enjeux de la protection des données personnelles ;
  • conseiller l’entreprise sur les bonnes pratiques en la matière ;
  • élaborer et mettre en œuvre une politique de confidentialité efficace ;
  • responsable de la surveillance et de l’audit régulier des activités de traitement des données personnelles de l’entreprise, etc.

 

Les compétences requises pour devenir DPO

 

Le DPO doit :

  • disposer de compétences techniques en matière de protection des données personnelles ;
  • avoir des compétences relationnelles et pédagogiques pour sensibiliser les employés et la direction ;
  • être capable d’analyser les risques liés au traitement des données personnelles ;
  • mettre en place des mesures de protection efficaces pour les prévenir, etc.

 

Les formations DPO proposées par Lamy Formation

Le site propose une formation DPO complète, dispensée par des experts en protection des données personnelles. Elle est adaptée aux différents secteurs d’activité, pour une mise en conformité sur mesure. À l’issue de la formation, l’apprenant :

  • maîtrisera les aspects juridiques et techniques du RGPD ;
  • comprendra les missions du DPO ;
  • réalisera des audits et élaborera une politique de confidentialité efficace, etc.

 

Importance de la nomination d’un DPO compétent et dédié 

Le DPO se chargera de :

  • assurer la conformité avec le RGPD ;
  • protéger les droits des personnes concernées ;
  • minimiser les risques de violations de données ;
  • éviter les sanctions financières et les atteintes à la réputation, etc.

 

Les avantages d’un DPO compétent

 

Un DPO compétent en matière de sensibilisation et de conseil apporte de nombreux intérêts à une entreprise :

  • expertise juridique ;
  • gestion de risques ;
  • conseil et sensibilisation ;
  • surveillance et contrôle ;
  • réputation de l’entreprise, etc.

 

Les missions du DPO en termes d’audit et de surveillance

  • effectuer des audits réguliers pour évaluer le niveau de conformité de l’entreprise au RGPD ;
  • surveiller les activités de traitement des données personnelles pour détecter les éventuelles violations ;
  • élaborer des plans d’action pour remédier aux non-conformités identifiées ;
  • rapporter les incidents de sécurité, etc.

 

Les missions du DPO en matière de coopération et de communication

  • coopérer avec les autorités de contrôle en cas d’inspection ou d’enquête ;
  • être le point de contact pour les personnes concernées par le traitement des données personnelles ;
  • communiquer régulièrement avec la direction pour maintenir une culture de la protection des données au sein de l’entreprise, etc.