Suivez-nous

L’état de stress post-traumatique : les symptômes et les traitements

Sommaires

Lorsqu’une personne est frappée par un évènement traumatisant, elle ressent un niveau de stress élevé qui peut s’accompagner d’un sentiment de peur intense. En général, il s’agit d’une stratégie de défense mise en place par l’organisme pour assurer la survie. En moyenne, cela ne dure que quelques heures. Cependant, il arrive que le stress persiste et évolue en trouble anxieux très sévère. On parle alors d’un trouble de stress post-traumatique. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur ce sujet.

 

Définition du stress post-traumatique

 

Le stress post-traumatique est un syndrome qui se développe à la suite d’un évènement traumatique. Cela peut, par exemple, s’agir d’une catastrophe naturelle, d’un décès d’un proche, d’une agression, d’un accident, d’une menace de mort, d’un attentat, d’une blessure grave, d’une prise d’otage, etc. Ce syndrome se manifeste généralement par des insomnies, une anxiété sévère et une dépression. La personne atteinte de cette maladie continue à revivre les réactions provoquées par la situation traumatisante. Elle est perturbée par des souvenirs obsessionnels et ressent un choc qui peut durer quelques semaines, voire des mois. Cela peut alors avoir une incidence directe sur sa vie sociale. Elle peut perdre confiance en elle et faire des crises d’angoisse. Heureusement, il est possible de soigner un trouble de stress post-traumatique. Cliquez ici sur MentorShow pour plus d’informations.

 

Quels sont les symptômes du stress post-traumatique ?

 

Les personnes touchées par un état de stress post-traumatique présentent les symptômes suivants :

 

Les symptômes d’intrusion

Elles revivent l’évènement en permanence à travers des cauchemars récurrents ou des souvenirs involontaires. Certains individus peuvent aussi avoir des flashbacks, ce qui provoque des manifestations physiques de peur et de détresse comme :

  • une transpiration excessive ;
  • des palpitations cardiaques ;
  • des attaques de panique, etc.

 

Les symptômes d’évitement

Les personnes évitent les situations, les activités, les personnes ou les pensées qui sont susceptibles de leur rappeler le traumatisme. Elles peuvent, par exemple, éviter d’entrer dans un lieu où elles ont été agressées ou de discuter avec un individu ressemblant à leur agresseur.

 

Les symptômes de trouble de l’humeur et de la pensée

Les victimes peuvent avoir une amnésie partielle ou traumatique. Autrement dit, il est possible qu’elles ne se souviennent pas de certaines parties de l’évènement. D’autre part, elles risquent de ne ressentir que des émotions négatives (colère, peur, honte, etc.).

 

Les symptômes d’altération des réactions et de la vigilance

Les personnes souffrant d’un trouble de stress post-traumatique peuvent également avoir des difficultés à se concentrer ou à s’endormir. De même, elles peuvent avoir une baisse de la réactivité ou encore devenir très vigilantes face à des signes d’alerte associés à un risque.

 

Quels sont les traitements du stress post-traumatique ?

 

Le trouble du stress post-traumatique peut être traité par :

  • des séances de psychothérapie : l’objectif est de modifier les comportements ou les pensées de la personne atteinte de la maladie pour qu’elle puisse moins ressentir le traumatisme. Il est possible d’opter pour une thérapie cognitivo-comportementale (TTC), l’hypnose ou la technique EMDR (EyeMovement Desensitization and Reprocessing) ;
  • des médicaments : des anxiolytiques ou des dépresseurs peuvent soigner ce genre de trouble.