Il n’y a plus d’excuses valables pour ne pas utiliser la technologie dans votre cabinet d’avocats. Dans la bataille entre rester compétitif et se soucier de vos résultats, la technologie devrait être votre arme de choix.

La technologie peut être utilisée pour accomplir de multiples objectifs importants dans un cabinet d’avocats, y compris l’amélioration du service à la clientèle, la satisfaction des besoins opérationnels et la rationalisation des systèmes. Nous savons également que la technologie peut être écrasante, surtout si l’on considère le temps qu’il faut pour apprendre une nouvelle compétence.

Ce n’est pas grave si vous n’êtes pas encore tout à fait au point. Ne laissez pas cela vous empêcher de vous efforcer d’atteindre un certain niveau de compétence technologique pour rester efficace et conforme.

 

Qu’est-ce que la compétence technologique juridique ?

La compétence technologique, dans son sens le plus élémentaire, est la capacité à utiliser la technologie dans votre cabinet avec succès et efficacité. La compétence va au-delà de la connaissance de base de la technologie que vous utilisez. Au contraire, pour être compétent, vous devez comprendre comment et quand la technologie est utilisée dans votre cabinet, comment votre personnel est formé sur votre tech, et la sécurité de votre tech.

Il s’agit également de mettre en place des processus pour évaluer périodiquement si votre tech fonctionne comme prévu et répond aux besoins de votre équipe.

 

Pourquoi la compétence technologique est-elle importante ?

Un manque de compétence technologique peut entraîner des lacunes qui affectent votre cabinet, votre équipe et vos clients. Par exemple, nous savons que la plupart des technologies que l’on trouve dans les bureaux des avocats ne sont pas entièrement comprises et sont donc mal utilisées.

 

Règles d’éthique

Il y maintenant des règles d’éthique en place qui exigent que les avocats soient compétents en matière de technologie. De plus, les règles modèles établies exigent la compétence. Selon la règle 1.1 : Compétence:

« Un avocat doit fournir une représentation compétente à un client. Une représentation compétente exige les connaissances juridiques, les compétences, la minutie et la préparation raisonnablement nécessaires à la représentation. »

En 2012, le huitième commentaire a été ajouté à cette règle, qui stipule :

« Pour maintenir les connaissances et les compétences requises, un juriste doit se tenir au courant des changements dans le droit et sa pratique, y compris les avantages et les risques associés à la technologie pertinente, s’engager dans une étude et une formation continues et se conformer à toutes les exigences de formation juridique continue auxquelles le juriste est soumis. »

Comme tous les avocats le savent et le comprennent, le non-respect de ces normes éthiques peut entraîner des conséquences allant de l’amende à la radiation du barreau. Vous devez prendre la compétence technologique au sérieux pour offrir une représentation de la plus haute qualité à vos clients.

 

Modalités de facturation

Les méthodes de facturation des cabinets d’avocats continuent d’évoluer. Aujourd’hui, de plus en plus d’avocats abandonnent (enfin) l’heure facturable et choisissent plutôt des méthodes de facturation telles que les abonnements, les accords à échelle mobile et les frais fixes.

Si vous choisissez de mettre en œuvre l’une de ces nouvelles méthodes de facturation, vous devez adopter des outils technologiques pour y parvenir. Et, pour vous assurer que vous ne surfacturez pas vos clients et que vous recevez le paiement de votre travail, vous devez être compétent dans les outils que vous choisissez.

 

Attentes des clients

Vos clients s’attendent à ce que vous fournissiez un service de haute qualité dans tous les domaines de votre pratique, de l’accueil des clients à la facturation finale. Si vous êtes un cabinet tourné vers l’avenir, vous aurez des outils technologiques impliqués dans chaque étape du processus.

Par exemple, vous pouvez saisir les détails d’onboarding à l’intérieur d’un logiciel de gestion de cabinet juridique. Vous pouvez créer des dépositions à l’aide de Microsoft Word. Vous pouvez utiliser un logiciel de facturation pour la facturation et le paiement. Vous devez comprendre comment utiliser efficacement chaque outil pour offrir la meilleure expérience client dans chaque domaine.

 

Sécurité et Adaptabilité

Nous ne travaillons plus de la même manière qu’avant. En raison d’événements récents tels que la pandémie de COVID-19, de nombreuses entreprises développent des stratégies de travail à distance (découvrez l’ acompte cvae de votre entreprise) pour aider à protéger leurs équipes et leurs clients. La technologie est la base d’un travail à distance réussi.

Tous les membres de votre cabinet doivent être en mesure d’utiliser la technologie pour travailler à distance de manière productive et sécurisée. Par exemple, votre équipe devra être compétente pour utiliser des outils permettant la collaboration, la communication et la gestion des tâches. Elle devra également être compétente en matière de tech et de sécurité des données pour aider à protéger les informations et les données des clients des regards indiscrets.

Votre équipe ne pourra pas se  » mettre à niveau  » toute seule. Vous devez soutenir leurs besoins en matière de travail à distance en leur fournissant la technologie et la formation (à ce propos découvrez notre article sur les risques encourus suite à la présentation d’un faux diplôme ) aux compétences adéquates.